Quels sont les effets de la cigarette électronique sur le corps et la santé ?

" Ce qui tue, c'est le tabac, pas la cigarette électronique "

Professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue spécialisé dans la tabacologie à l'Hôpital de la Salpêtrière

L’arrivée de la cigarette électronique a été une véritable révolution dans le monde entier. Aussi appréciée que décriée, elle suscite encore aujourd’hui beaucoup de polémiques autour des risques sur la santé. Vous avez peut-être déjà lu un article sur les bienfaits des cigarettes électroniques pour la santé et le même jour, vous avez vu un reportage sur ses dangers.

Si vous êtes déjà en transition pour arrêter le tabac ou si envisagez de vous lancer, ces controverses régulières peuvent être déroutantes. Dans le présent article, nous jouerons la carte de la transparence pour que vous trouviez un cadre de référence clair, sans prise de position.

La vape présente de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients. Comme nous aimons à le dire : il existe davantage de mauvaises utilisations que de mauvais produits.

Cela a d’ailleurs été le cas aux Etats-Unis en 2019 avec de jeunes vapoteurs un peu trop insouciants qui se sont amusés à mélanger des substances non adaptées dans leurs liquides. Ces produits ont eu de graves effets que beaucoup ont imputés à la cigarette électronique. Cette désinformation a grandement déstabilisé les vapoteurs en France qui se demandent aujourd’hui si le vapotage est finalement plus sûr que le tabac. Faisons le point !

La cigarette électronique, une aide saine pour arrêter de fumer

Vapoter est plus sûr que de fumer

Dans son rapport paru en 2016, le Collège Royal des médecins de Londres affirme que les cigarettes électroniques sont susceptibles d'être bénéfiques pour la santé publique.

En effet, selon l’OMS le tabagisme, addictif et mortel fait perdre 3 mois de vie pour chaque année de tabac (soit en moyenne 10 ans de vie), causant cancer et autres maladies pulmonaires.

Bien que la prévalence du tabagisme soit tombée ces dernières années, des millions de français continuent de fumer malgré les risques à cause d’une addiction trop forte.

C’est d’ailleurs pour cette raison que plus en plus d’assurances santé ont choisi de rembourser une partie des dépenses liées à l’achat d’une cigarette électronique.

La cigarette électronique n’incite pas au tabagisme

Selon cette même étude, les cigarettes électroniques ne constitueraient pas une passerelle vers le tabagisme.

Leur utilisation est presque entièrement limitée à ceux qui consomment ou ont consommé du tabac. De ce fait, il n’existe aucune preuve que la thérapie de remplacement de la nicotine (TRN) par la e-cigarette entraîne une renormalisation du tabagisme.

Cette étude porte également sur le tabagisme des jeunes. La cigarette électronique a une fois de plus été innocentée ; celle-ci ayant en effet été accusée de pousser nos jeunes vers le tabac.

Des substances limitées et contrôlées

Faute d’un recul suffisant, nul ne peut exclure de potentielles maladies liées directement à la cigarette électronique en raison de l'inhalation d'ingrédients autres que la nicotine.

Néanmoins, les probabilités restent moindres comparé aux cigarettes, dont la combustion crée de nombreuses substances toxiques (entre autres). En matière de vape, les normes établies par l’ANSES (institution de l’Etat Français) sont très strictes.

Dans les années à venir, il devrait même être possible de réduire encore plus les risques pour la santé. Bien qu'il ne soit pas possible d'estimer avec précision les risques pour la santé à long terme, les données disponibles suggèrent qu'il est peu probable qu'ils dépassent 5% de ceux associés au tabac.

Témoignage du Professeur Bertrand Dautzenberg

Quels sont les éventuels effets secondaires de la e-cigarette ?

Lorsqu’on souhaite arrêter de fumer, la cigarette électronique peut sembler être la panacée. Pourtant, dès le départ, certains petits maux sans gravité et temporaires peuvent apparaître.

La cigarette électronique me fait tousser

Pour comprendre la toux due à la vape, il convient de connaître la composition du e-liquide. Celui-ci est composé de Propylène Glycol et de Glycérine Végétale (le fameux PG/VG).  On retrouve le propylène glycol dans les additifs alimentaires tels que les arômes. Il est utilisé pour délivrer la nicotine et les saveurs. La glycérine végétale est utilisée pour donner au liquide un aspect plus visqueux.

Quelle substance fait tousser ?

Il faut savoir qu’environ 9% de la population est allergique au propylène glycol. Cette allergie se traduit habituellement par une petite irritation et une toux qui passeraient inaperçus dans un autre contexte. De ce fait, si vous faites partie de ces 9 %, il se peut que vous toussiez régulièrement. Si tel est le cas, il suffit d’opter pour un liquide à dominante VG. La toux liée à la cigarette électronique peut également venir de la nicotine qui est inhalée d’une façon différente. Beaucoup de gens ne sont pas habitués à inhaler de grandes quantités de vapeur avec de la nicotine. Cette dernière peut provoquer une légère brûlure dans les poumons et la gorge. C’est une réaction naturelle lorsque le corps absorbe la nicotine. Mais dans ce cas précis, l’effet est temporaire car le corps s’y habitue. La quantité de nicotine recommandée dans ce genre de cas est de 3mg. Elle permet de profiter des effets de la nicotine sans irriter le système respiratoire.

cigarette electronique toux
cigarette electronique langue qui brule

J'ai le cœur qui s'emballe

L'inhalation de nicotine peut entraîner des effets secondaires immédiats et parmi eux, des palpitations. Ainsi, que vous vapotiez ou fumiez une cigarette normale, c’est uniquement la nicotine qui fait cet effet. Toutefois, à la différence des cigarettes traditionnelles, avec une e-cigarette vous pourrez diminuer la quantité de nicotine de votre liquide (en particulier si vous êtes adepte du e-liquide DIY).

Ma langue me brûle lorsque je vapote

Une sensation de brûlure peut venir d’une allergie au propylène glycol, mais dans ce cas elle s’accompagnera généralement de toux. Souvent, la sensation de brûlure provient d’un mauvais dosage en PG/VG, d’un clearomiseur non adapté (certains produisent des vapeurs plus ou moins chaudes), d’une puissance mal réglée ou d’un drip-tip trop court.

Une déshydratation peut aussi être à l’origine d’une sensation de brûlure. Dans ce cas, buvez plus pour garder votre bouche humide et limitez le café et l’alcool qui favorisent la déshydratation et la sécheresse buccale.

J’ai la gorge qui pique lorsque je vapote

Plusieurs facteurs peuvent causer une sensation de brûlure lorsque vous vapotez. Mais en principe, c’est le PG qui est responsable. Bien que cette substance soit sans danger (vous en avalez régulièrement sans le savoir), elle est connue pour causer une certaine irritation de la gorge car elle absorbe l'humidité des membranes de vos voies respiratoires. Mais c’est grâce à cette propriété que vous pouvez ressentir un « hit » similaire au tabac. Si vous trouvez que le hit est trop puissant, vous pouvez essayer un liquide avec une teneur en VG plus importante. Certaines personnes utilisent même des liquides 100% VG. 

J’ai mal à la tête depuis que je vapote

Si vous avez récemment cessé de fumer, il n'est pas rare de ressentir des maux de têtes. En effet, bien que la cigarette électronique puisse vous délivrer une certaine quantité de nicotine, il faut savoir que celle-ci n’était pas le seul alcaloïde présent dans le tabac. Les alcaloïdes ont un effet physiologique sur l'utilisateur et leur abandon peut causer des maux de tête. Ce sont ces alcaloïdes différents de la nicotine présents dans le tabac qui augmentent encore plus le risque de dépendance. C’est pourquoi, si vous démarrez la vape, il est possible que la nicotine seule ne suffise pas à prévenir les maux de tête au début et que vous soyez en train de vous sevrer des autres produits chimiques et alcaloïdes présents dans le tabac.

cigarette electronique maux de tete
fatigue cigarette electronique

Je suis fatigué depuis que je vapote

La nicotine est un stimulant qui, paradoxalement, peut avoir un effet sédatif chez certaines personnes au même titre que la caféine. Si vous somnolez, vous pouvez essayer de diminuer progressivement la dose de nicotine contenue dans votre e-liquide. 

J’ai des nausées après avoir vapoté

Si vous avez la nausée après avoir vapoté, cela pourrait être dû à la nicotine. On retrouve ces effets dans les thérapies de remplacement de la nicotine comme les patchs. Il s’agit d’un effet secondaire fréquent lors de la consommation de nicotine.  Si vous êtes convaincu que cela ne vient pas de la nicotine, il est possible que cela provienne du e-liquide que vous consommez, qui ne vous convient peut-être pas tout simplement.

J’ai des douleurs dans les poumons ou la poitrine

Plusieurs facteurs peuvent expliquer des douleurs thoraciques :  une température excessive, un taux trop élevé de nicotine ou même certains arômes. Dans ce cas-là, éliminez un par un ces différents facteurs en commençant par baisser le taux de nicotine, en réduisant la puissance de votre appareil puis en changeant d’arôme. Si rien ne vous soulage, il est conseillé de consulter un médecin afin d’écarter un problème de santé plus grave.

Si vous ne fumez pas, ne vapotez pas !

Chez Aromea Liquide, notre ambition est uniquement d’aider tous les fumeurs à arrêter le tabac par l’intermédiaire du vapotage. Nous ne vous encouragerons jamais à commencer la vapote « pour le plaisir » si vous ne fumiez pas auparavant. Malgré tous ces arômes qui mettent l’eau à la bouche, il serait tout de même dommage, pour vous et votre portefeuille, de vous rendre dépendant de substances dont vous n’aviez pas besoin auparavant.