Faire son e-liquide DIY : quels bénéfices ?

Faire son e-liquide DIY : quels bénéfices ?

Les débuts du e-liquide DIY

Mouvement né aux Etats-Unis durant le XXe siècle, le DIY signifie « Do It Yourself » (Fais-le toi-même en français). Apportant une nouvelle vision et des pratiques différentes, cette tendance s’est peu à peu répandue à de nombreux secteurs. La cigarette électronique a vu l’émergence des e-liquides DIY, des liquides à composer soi-même en mélangeant différents éléments. Les e-liquides DIY sont composés d’une base PG VG, de boosters de nicotine, d’arômes, de concentrés, etc. Grâce à cette combinaison d’ingrédients, le vapoteur crée ainsi à moindre coût un e-liquide pour cigarettes électroniques.

Quels sont les avantages du e-liquide DIY ?

Préparer son propre e-liquide présente de nombreux bénéfices. Ils sont d’ordre social, économique, personnel, etc. Nous en avons listé quelques-uns pour vous.

Faire partie d’une communauté

La vaposphère est une communauté avec des codes et des usages particuliers. Mais à l’intérieur de celle-ci, on trouve différents groupes tels que les adeptes du DIY. Ils parlent entre eux de ratios PG VG, de dosages, de temps de maturation, etc. Des concepts propres au DIY qui permettent de fabriquer des saveurs uniques et originales. Ce groupe d’apprentis chimistes a, outre le fait de fabriquer sa vape quotidienne, le souhait de créer le nouveau « best » qui deviendra un classique !

Inventer de nouvelles saveurs

Le DIY c’est l’ouverture sur une infinité de possibilités. Mélanger plusieurs arômes et vous obtenez peut-être votre prochain all day, voire même un futur succès dans la vaposphère. Voilà sans aucun doute la magie du DIY ! S’il y a une volonté évidente de satisfaire ses envies de saveurs, la création de e-liquides DIY originaux comprend aussi un aspect social indéniable.

Partager ses recettes

Le DIY a pour objectif de créer son propre liquide à vaper. Cependant, il donne également l’opportunité d’innover et de faire parler sa créativité. Quand une recette est particulièrement réussie, son créateur la partage sur les réseaux sociaux ou les sites spécialisés afin d’en faire profiter la majorité. Il aura contribué à créer de nouvelles tendances originales et savoureuses.

Maitriser son e-liquide

Fabriquer son liquide maison donne l’opportunité d’être maître de sa composition. Vous souhaitez adapter le taux de nicotine, favoriser le « hit » ou la concentration des différents arômes ? Afin d’augmenter la nicotine présente dans votre préparation, il suffit d’ajouter des boosters de nicotine. Pour le « hit », vous avez besoin de plus de PG (Propylène Glycol). Une base PG/VG 70/30, voire 100% PG vous apportera les sensations en gorge tant désirées. Au-delà de l’aspect préférences, maitriser les ingrédients de son liquide à vapoter apporte plus de transparence. En effet, certains liquides pour cigarettes électroniques présentent peu d’informations sur leur composition. Si vous voulez avoir un contrôle total sur les différents éléments de vos e-liquides, seul le DIY le permet.

Fabriquer de grandes quantités

Le DIY facilite la préparation de grandes quantités de e-liquides. Vous pouvez acheter des bidons de 5 litres de base PG/VG, des flacons d’arômes de 115 ml et des boosters de nicotine en grand nombre afin de constituer des réserves importantes à vapoter. Ainsi, vous avez l’esprit libre et vous êtes moins à la merci de la rupture de stock !

L’aspect économique

Quand un vapoteur calcule son budget vape, il se rend compte que la plus grande partie est consacrée aux dépenses en e-liquides et en résistances. Le DIY procure une baisse importante des dépenses. On évoque la plupart du temps un coût inférieur d’environ cinq fois à celui d’un e-liquide classique. Que demande le peuple !

Le plaisir !

Qui n’a jamais éprouvé de la satisfaction en assemblant sa première maquette ou en récoltant les légumes de son potager ? Le DIY c’est avant tout cela. Le sentiment agréable d’avoir créé quelque chose. Même si notre e-liquide manque de goût ou s’il est un peu trop chargé en nicotine, on l’apprécie car il constitue le fruit de notre travail. Fabriquer son e-liquide présente de nombreux côtés positifs. Cependant, chaque préparation demande le respect de consignes de sécurité et d’hygiène. Procédez à la phase de fabrication hors de portée de vos enfants dans un endroit ordonné et propre. Utilisez le matériel ainsi que les protections recommandées.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type